Les pilotes KTM, Antonio Cairoli et Jeffrey Herlings, Champions du Monde 2013 en MX1 et MX2, ont clôturé leur saison sur le circuit de Lierop et ont vanté les mérites des pneus Pirelli qui les a menés vers ce nouveau succès, un de plus dans le beau palmarès de l’entreprise milanaise.

Le Championnat du Monde de Motocross 2013 a pris fin dimanche, sur le circuit de Lierop, non loin de la ville d’Eindhoven, où, grâce à la performance d’Antonio Cairoli en MX1 et de Jeffrey Herlings en MX2, Pirelli a allongé son palmarès d’un 60ème titre mondial dans cette discipline.

L’engagement et les résultats de Pirelli dans le Championnat du Monde de Motocross sont constants depuis des années, notamment grâce à sa collaboration avec KTM et ses pilotes talentueux. Preuve en est : depuis 2010, Pirelli a remporté pas moins de 8 titres mondiaux, dans les deux catégories MX1 et MX2, notamment grâce au manufacturier autrichien qui a su tirer le meilleur  des  pneus  Scorpion  MX.  Cela  fait  quatre  années  consécutives  qu’Antonio  Cairoli remporte la catégorie MX1 et deux ans que Jeffrey Herlings mène le MX2, en suivant les pas de Ken Roczen et Marvin Musquin. Quelques chiffres pour avoir une idée de l’effort et du travail mis en œuvre en motocross par le manufacturier milanais : juste pour cette année, 6 882 pneus ont été amenés sur les Grands-Prix dont 1 685 utilisés, 2 550 pneus mousses dont 1 320 utilisés, pour un total de 14 victoires en catégorie MX1 et 16 en MX2.

Parlant de sa longue collaboration avec Pirelli et les pneus Scorpion MX, le septuple Champion du Monde, Tony Cairoli, a précisé: « Je suis extrêmement satisfait de la fiabilité des pneus Pirelli durant toutes ces années, sans compter les bonnes performances sur tous les types de terrain et dans toutes les situations de course, qui les différencient vraiment de la concurrence. Le choix d’un modèle par rapport à l’autre n’est pas difficile mais la polyvalence exceptionnelle des Scorpion MX MIDSOFT 32 m’apporte le même sentiment que je roule sur du sable ou sur un terrain compacte. Psychologiquement, c’est  un point fort. Le choix des pneus en Motocross n’est pas aussi fondamental que dans d’autres sports mécaniques mais cela contribue évidemment au résultat final. »

Après avoir remporté son deuxième succès mondial sur sa KTM 250SX-F chausées de Pirelli Scorpion MX, suite à son 13ème  doublé de la saison sur le circuit de Lierop, Jeffrey Herlings a également exprimé sa satisfaction et sa gratitude envers le manufacturier italien : « Je coure avec Pirelli depuis que je suis enfant donc je n’ai pas beaucoup d’expérience avec d’autres marques, mais le Scorpion MX est vraiment un excellent produit. Il possède une bonne durée de vie et offre une traction très régulière, ce qui me permet de piloter vraiment comme je le sens. Je suis imbattable sur le sable et c’est grâce à la combinaison exceptionnelle du Pirelli Scorpion MX Midsoft 32 à l’avant et du Scorpion MX Soft 410 à l’arrière. J’aime vraiment les pneus Pirelli parce que j’ai toujours une multitude d’options adaptées pour chaque circuit. »

Au classement final du Championnat du Monde, à la fois en MX1 et en MX2, six des neuf premiers pilotes ont utilisé les gommes Scorpion MX, preuve de la suprématie absolue de Pirelli sur la concurrence.

En plus des titres de Champions du Monde 2013, environ 50% des pilotes de MX1 ont choisi les pneus Pirelli, dont le coéquipier d’Antonio Cairoli, le Belge Ken De Dycker, les pilotes Suzuki Kevin Strijbos et Clément Desalle, David Philippaerts sur Honda, Tommy Searle du CLS Kawasaki, les pilotes d’usine Yamaha Joel Roelants et Steven Frossard ainsi que les autres représentants de KTM, Davide Guarneri, Xavier Boog et Rui Goncalves et l’Ecossais, Shaun Simpson, qui a remporté ce Grand-Prix.

De nombreux pilotes ont également opté pour les pneus Scorpion MX en catégorie MX2 : Jeffrey Herlings, son coéquipier  et dauphin, Jordi Tixier, les pilotes Yamaha, Christophe  Charlier et Petar Petrov, ceux de Kawasaki, Alessandro Lupino, Arnaud Tonus, Dylan Ferrandis et Valentin Teillet, les pilotes Honda, Harri Kullas et Aleksandr Tonkov ainsi que Glenn Coldenhoff et Pascal Rauchenecker, sur leur KTM.

Parmi la gamme de Scorpion MX, les trois pneus les plus populaires ont été le Midsoft 32, le Soft 410 et le Midhard 554.

Le pneu Pirelli Scorpion MX Midsoft 32 a été le pneu le plus utilisé lors des 17 manches de la saison. Les profils spécifiques  pour la boue ou le sable, et les versions intermédiaires pour l’herbe ou la terre sèche, ont été efficaces, quelles que soient les conditions  d’utilisation : en compétition, lors de séances d’entraînement ou de sorties détente. Ils fournissent des performances fiables même en situations extrêmes. Ils offrent une excellente traction permettant un meilleur transfert de l’énergie vers le sol, et utilisant au mieux leur profil avec le placement des blocks en V, pour optimiser la stabilité en phase de freinage et l’adhérence en virage. Le pneumatique avant présente des crampons latéraux pour assurer une meilleure trajectoire sur toutes les surfaces.

Le Scorpion MX Soft 410 représente environ 15% des pneumatiques utilisés sur les Grands- Prix, cette saison. Ce pneu excelle sur sol meuble comme la boue ou le sable, mettant en avant son excellente traction,  ses propriétés autonettoyantes  et son design, le tout offrant un grip optimal dès le début de course. Le composé est la clé de cette réussite et les crampons du pneu arrière – placés en forme  en pelle  pour  une traction  maximale – aident  à fournir  les meilleures performances possibles sur des terrains meubles et imprévisibles.

Enfin, le dernier, le Scorpion MX MidHard 554, a certes été le pneu le moins utilisé mais il est surtout  apprécié  sur des surfaces moyennement  dures  comme  la terre compacte  avec  de l’herbe ou sur un terrain dur, fait de sable et de pierres. Le genre de surfaces que l’on trouve généralement sur les circuits  de motocross  à travers le monde.  Le dessin de la bande de

roulement a été conçu pour offrir le meilleur potentiel sur des surfaces tendres mais sur des terrains plus durs, ce pneumatique garantit toujours le meilleur transfert de puissance. Ce pneu fournit une flexibilité optimale pour une performance constante, un vrai contrôle des dérapages et des glissades ainsi qu’une plus grande résistance à l’abrasion.

Grâce à la gamme de pneus Pirelli Scorpion MX (tous  les pneus utilisés en compétition  sont ceux vendus sur le marché), tout le monde peut profiter des meilleures sensations de pilotage et des frissons que seul le motocross procure.

Classement final du Championnat du Monde MX1 :

1. Antonio Cairoli KTM 761 pts Champion du Monde 2013
2. Clément Desalle Suzuki 671 pts
3. Ken De Dycker KTM 607 pts
4. Kevin Strijbos Suzuki 553 pts
5. Gautier Paulin Kawasaki 539 pts


Classement final du Championnat du Monde MX2 :

1. Jeffrey Herlings KTM 742 pts Champion du Monde 2013
2. Jordi Tixier KTM 607 pts
3. José Butron KTM 518 pts
4. Christophe Charlier Yamaha 490 pts
5. Glenn Coldenhoff KTM 472 pts


Contacts Presse Pirelli France :

Communication Moto Joëlle Ducher 01 49 89 78 25
Agence de presse Image 7 Nathalie Feld 01 53 70 74 70