Road

75 ans du Vespa, une icone italienne qui a conquis le monde

La première Vespa est sortie le 23 avril 1946. Aujourd’hui, elle a toujours sa place sur les routes citadines du monde entier, y compris dans sa version électrique, équipée de pneumatiques Pirelli

Home Road 75 ans du Vespa, une icone italienne qui a conquis le monde
75 ans du Vespa, une icone italienne qui a conquis le monde

Une photo du Calendrier Pirelli 2003 vaut mieux que mille mots. Alessandro Gassmann et la splendide Jessica Miller dans le cliché réalisé par Bruce Weber : un "bel étalon" au sourire séduisant, le cadre magique de la région du Cilento et une Vespa. Et l'Italie que nous connaissons si bien, que nous aimons revoir, et surtout qui fascine les étrangers. Et la Vespa entre en scène à point nommé : le symbole d'un pays qui émerge dévasté par la Seconde Guerre mondiale, ou pendant le boom économique, qui résiste aux crises économiques cycliques et qui retrouve sa grandeur dans ses meilleurs moments. Un lien entre les différentes générations, interagissant entre des milieux sociaux très différents les uns des autres, générant des phénomènes culturels, devenant le costume que tout le monde peut porter sans qu'il ait besoin de s'adapter. Et avec près de 19 millions de scooters vendus, Vespa a donné au monde une vitesse supplémentaire en se répandant sur les routes de chaque nation, réunissant dans une passion commune les jeunes de cultures éloignées et différentes.

75 ans du Vespa, une icone italienne qui a conquis le monde 01

Corradino d'Ascanio sur la couverture du magazine Pirelli, n. 2, 1955 (avec la permission de la Fondazione Pirelli)


DU BESOIN AU SUCCÈS

Aujourd'hui, Vespa est plus que jamais une marque mondiale, fabriquée sur trois sites : Pontedera, où elle est construite sans interruption depuis 1946, destinée à l'Europe et aux marchés occidentaux, y compris les Amériques ; Vinh Phuc, au Vietnam, qui dessert le marché local et l'Extrême-Orient ; en Inde, dans l'usine de Baramati, ouverte en 2012, où sont produits les modèles destinés au marché local. La Vespa est un produit mondial, alors qu'il y a 75 ans, elle répondait simplement à l'urgence de se déplacer dans un pays disposant de très peu de routes en bon état, en transportant des personnes et parfois des bagages pas trop encombrants. Le constructeur Enrico Piaggio a eu l'intuition que pour créer quelque chose de vraiment innovant, il devait choisir un designer dont l'esprit serait libre de tout concept lié à la moto.

NOUVEAUTÉS TECHNIQUES

Il choisit donc l'ingénieur aéronautique Corradino D'Ascanio, un concepteur d'hélicoptères et un homme qui "détestait les motos", et donc la personne idéale pour inventer quelque chose de complètement nouveau.

Dans la revue "Pirelli" de 1955, Corradino D'Ascanio raconte son idée pour la Vespa : "Je me suis demandé : quelle moto me conviendrait ? Quelles sont ses caractéristiques ? Ma réponse a été : elle doit ressembler à une bicyclette de femme dont il est facile de descendre".

Il y parvient, avec des solutions techniques de grand impact, à commencer par le châssis porteur, dépourvu de structures tubulaires en acier et, grâce à cela, sans console centrale. Il s'agit de la première moto au monde à l'adopter, propulsée par un moteur à deux temps de 98 cm3 qui lui permet d'atteindre 60 km/h. Elle est équipée d'un moteur à trois vitesses et d'une boîte de vitesses à trois rapports et était mise en marche grâce à un volant d'inertie magnétique. Au cours de la première année, ses ventes ont atteint 2484 unités. Au départ, chacune d'entre elles coûtait 68 000 lires, ce qui correspondait à l'époque à plusieurs mois de salaire d'un employé. Mais il était possible de la payer en plusieurs fois, une autre nouveauté de l'après-guerre. Les étrangers aussi ont été agréablement surpris par la Vespa. Le Times la définit immédiatement comme "un produit entièrement italien, tel qu'on n'en a pas vu depuis des siècles, depuis le char romain".

La société qui a équipé la Vespa d'un vaste assortiment de dimensions et de types de pneumatiques pour scooters était Pirelli, le premier fabricant italien à avoir contribué au succès de ce véhicule des plus modernes. Comme l'indique la publicité de 1952, "la société continue à perfectionner sa fabrication, de sorte que la majorité des scooters qui circulent dans le pays sont équipés par Pirelli".

75 ans du Vespa, une icone italienne qui a conquis le monde 02

Publicité pour les pneumatiques Pirelli pour motoscooter, 1952 (avec l'aimable autorisation de la Fondazione Pirelli)


DES MUSÉES AU CINÉMA

Quant à l'origine du nom, qui est ensuite devenu célèbre au niveau planétaire, elle n'est pas tout à fait claire. Selon la version la plus célèbre, il viendrait d'une exclamation de Piaggio qui, en voyant le premier prototype, s'est écrié "c'est comme une guêpe !", en raison du bruit de son moteur et des formes de sa carrosserie qui, vue d'en haut, la rend semblable à celle de l'insecte ("vespa" signifie "guêpe" en italien), avec une partie centrale large et bombée pour le confort du conducteur et une "taille" étroite. Rarement un moyen de transport aura su réunir le charme d'un objet de design (et qui figure dans les collections permanentes du musée de la Triennale de Milan et du MoMA de New York) et une praticité qui a conquis le public, partout. Ceci grâce à un développement continu du produit - il suffit de noter qu'environ 150 versions ont été réalisées - tant d'un point de vue technique que stylistique, avec un regard tourné vers le sport autant que vers la mode. C'est grâce aux livres et surtout au cinéma qu'elle est devenue populaire et qu'elle est restée la favorite : c'est une Vespa qui transportait Audrey Hepburn et Gregory Peck dans Vacances romaines (1953) et Hugh Grant dans A propos d'un garçon (2002), sans oublier Nanni Moretti dans l'épisode de Cher journal (1993) au cours duquel il parcourt la capitale, pendant un été semi-désertique. Rallyes colossaux (ceux des Vespa Clubs), voyages transcontinentaux, défis compétitifs : rien n'a été oublié.

ZERO ÉMISSION

Dans la longue histoire de la Vespa est également apparue la version électrique, lancée en 2017 et qui a fait ses débuts sur le marché l'année suivante. C'est un véhicule conçu et construit pour la mobilité d'aujourd'hui, avec un écran TFT à travers lequel il est possible de gérer de nombreuses fonctionnalités du smartphone. Son autonomie est d'environ 100 km, ce qui, pour les déplacements domicile-travail, est tout à fait suffisant et représente un progrès supplémentaire. Et pour ceux qui en ont besoin, il existe la version X, qui, en installant un générateur à côté du moteur électrique, double cette autonomie. La Vespa électrique est synonyme de connectivité avancée et de performances silencieuses, de personnalisation et d'accessibilité pour le plus grand nombre, de respect de l'environnement et de style unique. Pirelli ne pouvait pas manquer d'être présent sur une machine aussi avant-gardiste, et fournit ses deux pneumatiques sur la base d'un montage en usine. D'ailleurs, une icône italienne mérite une icône italienne.


Tous les matériaux font partie du patrimoine historique de la société qui est désormais conservé dans les archives historiques de la Fondation Pirelli Fondazione Pirelli.

Lire plus
Information sur le produit
Le meilleur de la technologie Pirelli
Découvrez le nouveau P ZERO
Rechercher
Trouvez le produit parfaitement adapté à vos besoins
Trouvez le meilleur pneumatique
Road