Race

Retour vers le futur du rallye

Le championnat du monde des rallyes (WRC) 2021 se rapproche de plus en plus. Et avec lui, le retour de Pirelli dans les spéciales

Home Race Retour vers le futur du rallye
Retour vers le futur du rallye

Du passé au présent

En 2021, Pirelli reviendra en WRC en tant que fournisseur de pneumatiques exclusif. La société italienne n’en avait jamais été absente, mais ce sera la première fois qu'elle équipera officiellement les équipes et les pilotes depuis 2010.

Cet événement est synonyme d’un retour au plus haut niveau du rallye pour l'une des marques les plus emblématiques du sport. L'histoire de Pirelli en WRC est aussi ancienne que le championnat lui-même : la première victoire de la firme italienne remonte à la toute première saison de WRC en 1973, lorsque Achim Warmbold a remporté le Rallye de Pologne au volant d'une Fiat Abarth 124.

Dans les premières années, le championnat du monde était réservé aux constructeurs, et Pirelli a fêté trois titres consécutifs à partir de 1974 avec ses pneumatiques montés sur l'incroyable Lancia Stratos. Avec cette même voiture, Sandro Munari a réalisé un triplé de victoires au Rallye de Monte-Carlo.

Lorsqu'un titre de pilote a été attribué pour la première fois en 1977 (en tant que Coupe FIA des pilotes de rallye), il a été remporté par Munari à bord de sa Stratos équipée de pneumatiques Pirelli. Markku Alen lui a succédé avec Fiat, et Walter Rohrl est devenu champion du monde en 1980, lui aussi avec Fiat. Puis, quand Ari Vatanen est devenu le premier et le seul pilote à remporter le WRC en tant que pilote privé (plutôt qu'employé par un constructeur) en 1981, il l'a fait avec des pneumatiques Pirelli sur sa Ford Escort.

Show more images

Du groupe B au WRC

Passant à la célèbre période du Groupe B, les pneumatiques Pirelli équipèrent la Lancia 037 qui remporta un autre titre de constructeur pour la marque italienne en 1983, et la Delta qui remportera quatre ans plus tard les premiers titres de la période du Groupe A aux mains de Juha Kankkunen.

D'autres premières ont suivi, avec des pneumatiques Pirelli montés sur la première voiture japonaise à remporter le WRC : la Toyota Celicas de Carlos Sainz en 1990 et 1992. Une autre marque japonaise, Subaru, a ensuite remporté des titres de pilote avec Colin McRae, Richard Burns et Petter Solberg, tous équipés de pneumatiques Pirelli. La légende de Citroën, Sébastien Loeb, a même remporté trois de ses neuf titres mondiaux avec des pneumatiques Pirelli lors du dernier mandat de fournisseur exclusif de la marque entre 2008 et 2010.

Depuis lors, Pirelli a continué à fournir la catégorie secondaire Rallye 2 pour les voitures R5, la génération actuelle de voitures étant la plus rapide à avoir jamais participé au WRC. Pour se préparer, Pirelli a entrepris un programme d'essais intensif ces derniers mois avec une Citroën C3 WRC - choisie pour représenter les exigences de la génération actuelle de voitures tout en restant impartiale par rapport aux constructeurs qui participent actuellement à la série.

Andreas Mikkelsen - trois fois vainqueur du rallye en WRC - a parcouru environ 1400 kilomètres en C3 sur terre et sur asphalte en Sardaigne, donnant son avis sur les prototypes de pneumatiques aux ingénieurs de Pirelli. Les pneumatiques tout terrain ont ensuite fait leurs débuts publics sur la manche du WRC en Sardaigne en octobre, lorsque Solberg est revenu pour piloter la C3 dans la phase de puissance de fin de rallye.

Le test le plus difficile

Le rallye reste le test le plus complet de la gamme de produits d'un fabricant de pneumatiques dans le domaine du sport automobile. Les deux premières épreuves d'une saison type en sont la preuve, les conditions hivernales de Monte-Carlo et de Suède nécessitant toutes deux la production de pneumatiques spéciaux spécifiquement destinés à être utilisés sur chaque épreuve. Pirelli a déjà effectué des essais de ces pneumatiques dans des conditions de neige et de glace au cours de l'hiver dernier, et les équipes feront des essais avec eux en décembre, une fois la saison en cours terminée.

Le reste du calendrier 2021 comprend un certain nombre de nouveaux défis : une épreuve sur asphalte en Croatie en avril, le célèbre Safari Rallye au Kenya en juin et un retour pour le Japon en tant que finale sur surface étanche en novembre. La manche britannique pourrait également constituer une épreuve très différente, avec des forêts galloises boueuses qui pourraient être remplacées par les pistes goudronnées d'Irlande du Nord. En plus de cela, il y a les habituelles dates de tout terrain au Portugal et en Sardaigne et une double dose d'épreuves à grande vitesse en Estonie et en Finlande, plus des retours aux étapes forestières du Chili et à l'asphalte ultra lisse de l’Espagne.

Malgré la diversité des conditions rencontrées, les pneumatiques que Pirelli a mis au point leur permettront de couvrir la majeure partie de la saison (tout sauf le Monte Carlo et la Suède) avec seulement deux composés de pneumatiques terre (dur/tendre) et deux composés de pneumatiques asphalte (dur/tendre) - plus un pneumatique pluie pour les routes extrêmement mouillées.

Grâce à l'expérience et au savoir-faire de la société en matière de rallye, les meilleurs pilotes du monde peuvent être sûrs que les nouveaux pneumatiques seront à la hauteur, quelle que soit la surface.

Lire plus
Information sur le produit
Le meilleur de la technologie Pirelli
Découvrez le nouveau P ZERO
Rechercher
Trouvez le produit parfaitement adapté à vos besoins
Trouvez le meilleur pneumatique
Race